Présentation de la plateforme XNA


précédentsommaire

V. Références et liens utiles

V-A. Sources de l'article

Les sources des miniprojets de cet article sont disponibles en téléchargement via ce lien.

V-B. Liens Internet

V-B-1. Sites officiels

V-B-2. Blogs techniques

Voici plusieurs blogs techniques

Blog technique de Benjamin Nitschke - Auteur du starter kit racing

Blog technique de Mykre - Membre de l'équipe XNA, de nombreuses ressources et astuces

Blog technique de Shawn Hargreaves - Membre de l'équipe XNA

Blog technique de David Weller - Membre de l'équipe XNA

Blog technique d'Emmanuel Deloget - Contenant d'excellents articles sur XNA notamment concernant la 2D.

Blog technique de Valentin Billotte - MVP C#/DirectX Technologies - Propose d'excellents articles très innovants.

V-B-3. Sites de ressources

XNAtutorial.com - Site de ressources pour apprendre XNA

Ziggyware - Véritable portail des projets de jeux vidéo amateurs et de ressources, articles…

Zbuffer

XBox360homebrew

V-C. Presse et livres

V-C-1. Magazine

Programmez ! - N°93 - Janvier 2007 : Article de Alain Zanchetta - Consultant architecte chez Microsoft France / Services

V-C-2. Bibliographie

Image non disponible XNA Game Studio Express: Developing Games for Windows and the Xbox 360 par Joseph B Hall

Image non disponible Professional XNA Game Programming: For Xbox 360 and Windows par Benjamin Nitschke


précédentsommaire

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2007 Nicolas Boonaert. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.